top of page

Poêles et foyers au bois... les risques pour votre santé


À chaque fois que vous ouvrez la porte de votre poêle à bois pour remettre une bûche, vous faites entrer dans votre maison des centaines de polluants liés à la combustion de bois.


Ces polluants et plus particulièrement les particules fines (PM2.5) sont particulièrement nocives pour la santé humaine. Elles peuvent causer ou aggraver des problèmes cardio-respiratoires, des troubles neuro-cognitifs et sont associés à des effets cancérogènes probables. La littérature scientifique suggère également des effets sur le développement des enfants.


Même si vous avez le meilleur poêle à bois sur le marché et que vous l'utilisez selon les recommandations du manufacturier, la qualité de l'air de votre maison est compromise. 

Ne pas installer d'appareil de chauffage au bois demeure la meilleure option. Si vous possédez déjà un tel appareil à la maison, nous vous conseillons de l'utiliser qu'en cas de panne d'électricité prolongée.


Prendre conscience des impacts du chauffage au bois

sur la qualité de l'air de votre maison?


Des capteurs de particules fines simples et à faible coûts sont maintenant disponibles sur le marché. Nous aimons particulièrement le design du modèle proposé par la chaîne suédoise IKEA. Le modèle "VINDRIKTNING" vendu à environ 11$ permet de visualiser d'un seul coup d'oeil l'impact négatif du chauffage au bois sur la qualité de l'air de votre domicile. Vous ne ferez pas de science avec ce petit gadget mais celui-ci vous aiderait certainement à prendre conscience de l'impact de vos habitudes de chauffage au bois sur la qualité de l'air intérieur.



Note importante : nous n'avons reçu aucune rémunération pour les produits recommandés dans cet article et nous ne sommes aucunement associés de quelque manière que ce soit à la vente de tels appareils. Familles pour l'air pur poursuivra ses efforts pour qu'un étiquetage obligatoire soit apposé sur les appareils de chauffage au bois qui comportent de nombreux risques pour la santé.


Comments


bottom of page